2009-03-10 - Le pétrolier français Total va supprimer au moins 555 postes d'ici 2012

Portrait de tousdesmoutons

PARIS (AFP) — Le géant pétrolier français Total a annoncé mardi la suppression de 306 postes en France d'ici 2012 dans la pétrochimie et de 249 postes dans le raffinage d'ici 2013, ont affirmé les syndicats.

Le secrétaire d'Etat à l'Emploi Laurent Wauquiez a immédiatement fustigé ce choix "scandaleux", emboitant le pas aux syndicats qui avaient dénoncé par avance une décision mal venue alors que le groupe a engrangé plus de 14 milliards d'euros de bénéfices en 2008.

"En cette période de crise, beaucoup d'entreprises sont dans des situations dures, ne font plus de bénéfices, ont des chiffres d'affaires dégradés et font pour autant tous les efforts possibles pour garder leurs salariés, notamment dans les PME (petites et moyennes entreprises)", a-t-il déclaré.

"Qu'un groupe comme Total, qui fait plusieurs milliards de bénéfices, ne soit pas capable dans cette période d'avoir un comportement exemplaire en termes d'emploi me reste en travers de la gorge", a lancé le secrétaire d'Etat.

Selon lui, "Total ferait mieux pour son image d'essayer d'avoir un comportement exemplaire en disant +en cette période de crise, on garde tout le monde, on ne fait pas de suppressions d'emplois+. Ils feraient mieux de corriger leur comportement rapidement".

La direction de Total Petrochemicals France (TPF), regroupant les activités pétrochimiques de Total en France, a annoncé mardi la suppression de 306 postes, lors d'un comité central d'entreprise extraordinaire.

Ce "plan de consolidation" de la pétrochimie comprend un plan social sans aucun licenciement sec, selon les syndicats.

Dans l'après-midi, le syndicat CGT a indiqué que la direction avait également annoncé la suppression de 249 postes dans le raffinage d'ici 2013.

Etant donné que chaque poste dans le raffinage peut être occupé par plusieurs salariés, la CGT chiffre à 309 le nombre total d'emplois réellement concernés. Mais "aucun licenciement" sec n'est envisagé, a précisé le syndicat.

Interrogée par l'AFP, la direction de Total a refusé de confirmer ou infirmer ces chiffres concernant le raffinage avant la fin du CCE extraordinaire.

Total a dégagé en 2008 le plus gros profit jamais réalisé par un groupe français, en hausse de 14% sur un an à 13,9 milliards d'euros.

Sources : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5g1gVErCH7JoIrxaV0EvSs...

Merci à notre cher

Portrait de pepito

Merci à notre cher administrateur pour ce document incroyable.
Le sieur Wauquiez nous dit : "Total ferait mieux pour son image d'essayer d'avoir un comportement exemplaire en disant ,en cette période de crise, on garde tout le monde, on ne fait pas de suppressions d'emplois+. Ils feraient mieux de corriger leur comportement rapidement". Doit-on comprendre qu'en temps normal avec le même bénéfice ce serait moins scandaleux de virer les gens ?!!!!!! Je dirais même plus, il ne s'agit pas en l'occurence de sauvegarder des emplois ou former les personnes en place. Non : c'est l'image de marque de total (déjà bien tâchée par l'Erika ) qui importe. Je rappelle que Wauquiez est le secrétaire d'état à l'emploi.

Entendu à la radio

Portrait de mike

J'ai entendu ce matin à la radio que les 555 postes concernés sont en fait des postes de directeurs.
Il paraît qu'ils se partageraient les 14 milliards de bénéfices de l'année soit quand même 25 millions chacun.
Pas mal, non ?
A vérifier néanmoins...

Source : radio "Rires & Chansons" ... désolé ... :)

Powered by Drupal - Design by artinet