2009-03-24 - PV : Le scandale des quotas

Portrait de tousdesmoutons

Le ministère de l'Intérieur a toujours officiellement nié la chose : aucun quota sur les contraventions n'est imposé aux forces de police de l'Hexagone. "Faux" nous dit Le magazine Auto Plus qui, dans son numéro de la semaine, en apporte les preuves.

Auto Plus aurait trouvé des documents officiels démontrant que les policiers auraient ainsi un quota de PV à respecter chaque jour. A Paris, ce sont de 80 à 100 PV par mois avec une pointe de 150 à 200 PV qui sont demandés aux policiers, 10 PV par jour aux agents de la brigade de répression de la délinquance routière et 49 PV par jour pour les agents chargés du stationnement impayé. Même chose pour les policiers de Marseille - 25 PV par mois - et de Pau - 5 à 10 PV par jour. Les policiers de Beauvais ont récemment été invités par leur commissaire " à renforcer la lutte contre l'insécurité routière" et chaque fonctionnaire est désormais évalué nominativement sur le nombre de contraventions. Un ordre semblable avait été signalé le 11 février à Dunkerque où les policiers ont été appelés, par une note de service du 8 février, à faire des "efforts" en dressant plus de PV pour des infractions au Code de la route.

La direction centrale de la Sécurité publique de la police nationale affirme bien évidemment n'avoir donné "aucune consigne ni quota", mais Nicolas Comte, secrétaire général de la police (SGPFO), estime que les fourchettes de PV citées par Auto Plus sont "fiables".

Le célèbre magazine automobile avance par ailleurs que les forces de l'ordre se plaignent de plus en plus de cette pression du résultat car elle provoquerait des dérapages, tels que des verbalisations abusives.

Sources : http://fr.cars.yahoo.com/24032009/321/pv-le-scandale-des-quotas-0.html

Et après, on nous dit que

Portrait de tousdesmoutons

Et après, on nous dit que tout ça est fait pour notre sécurité!!!
Venez mes chers moutons qu'on vous tonde comme il faut!!

Dix cyclistes en garde à vue pour conduite en état d'ébriété

Portrait de mike

Source : http://www.lesechos.fr/depeches/insolite/afp_00132472-dix-cyclistes-en-g...

Dix cyclistes ont été placés en garde à vue dans la nuit de jeudi à vendredi à Bordeaux après avoir été contrôlés positifs à l'éthylotest, a-t-on appris mardi auprès de deux des contrevenants.

Le placement en garde à vue des dix cyclistes ivres a été confirmé de source policière.

En raison d'une "sur-représentation des deux-roues dans les accidents de la route", la police bordelaise mène depuis début mars une opération qui l'a conduite à dresser un millier de procès-verbaux, a-t-on indiqué de même source.

Gaëtane S., chargée de communication âgée de 49 ans, a été contrôlée vendredi à 01H20 au guidon de son vélo avec "1,2 gramme d'alcool par litre de sang", après un dîner au cours duquel elle avait consommé "cinq verres de vin", a-t-elle indiqué à l'AFP après avoir alerté France Bleu Gironde qui a révélé ces faits. Elle est restée en garde à vue jusqu'à vendredi en milieu de matinée.

"Nous avons traversé Bordeaux à 70 ou 80 km/h, avec le gyrophare et la sirène deux tons", a raconté Benjamin F., ergonome dans le sud-est, âgé de 30 ans qui a été placé en garde à vue pour les mêmes raisons et emmené au commissariat avec un autre cycliste également contrôlé positif à l'éthylotest.

Après la notification de sa garde à vue, Benjamin F. a été invité à retirer lacets, ceinture, alliance et selon lui à "baisser son caleçon".

Gaëtane S. a indiqué avoir dû se mettre en slip devant une fonctionnaire avant d'être autorisée à se rhabiller pour être placée dans une cellule où elle a passé le nuit.

Michel Duchène, adjoint au maire de Bordeaux, a appelé "à du discernement" dans les sanctions infligées aux cyclistes qui pourraient selon lui être découragés dans leur pratique par des "sanctions lourdes et très fréquentes".

------------------------------------------------------------------------------------------------------
Sur RMC ce matin j'ai entendu le témoignage d'une femme (qui faisait parie des 10 cyclistes concernés - peut-être Gaëtane S.) qui expliquait qu'après avoir passé la nuit en prison (elle a été libérée après 10 h du matin) l'équipe de "jour" des policiers s'était dite surprise de cette arrestation et lui avait suggéré d'avertir les médias.

La preuve par écrit

Portrait de tousdesmoutons

Bon c'est un peu illisible mais bon, on arrive quand même à voir!

http://q.liberation.fr/pdf/20090325/10061_.pdf

Merci pour ce document sur les quotas de PV

Portrait de mike

Hier j'avais entendu à la radio que c'était faux, qu'il n'y avait pas eu de directives et donc pas de quotas !
Ce doit être certainement un faux envoyé par des méchants pas gentils...

Il est louche tout de même ce

Il est louche tout de même ce document...
On dirait qu'il date de l'après guerre!
Pas de sigle de la police nationale sur la première page, juste un tampon sur la dernière...

En même temps, il a du être

Portrait de tousdesmoutons

En même temps, il a du être tapé à la machine à 2 doigts, alors....

^^

Portrait de mike

... ça me rappelle une fameuse fois où j'étais allé porter plainte pour fraude... un grand moment ! Merci de me rappeler ce bon souvenir !

oh libre pensée ...

Portrait de nathonline

oh libre pensée ...

Ca se voit que tu connais mal les commissariats et les rédactions de PV ... :s

Par contre toi...

Portrait de tousdesmoutons

Quant à toi Nathonline, tu m'as l'air bien familier avec tout ça!
Rassures toi Libre Pensée, c'est plutôt bon signe que tu les connaisses mal!!!

Powered by Drupal - Design by artinet