2009-06-11 - Hadopi lapidée par les vieux sages

Portrait de nathonline

Par chryde - www.bienbienbien.net

Christine est arrivée en courant, en pleurant, en se mouchant. Elle a traversé la cour de l’Elysée en se retenant de hurler, a gravi les marches du perron quatre à quatre. “Je veux voir le président, je veux voir le président”

a-t-elle expliqué, comme si le ciel lui était tombé sur la tête. Devant elle, Frédéric Lefebvre, le poing en sang à force de marteler le mur d’en face, hurlait ‘ce n’est pas une rebuffade, c’est un petit hoquet, c’est la faute de la gauche et de ces salopards d’internautes !’

Il est 17h. Le Conseil Constitutionnel est en train de rejeter très très violemment la loi Hadopi. Non pas sur la forme, mais sur le fond, avec des avis aussi sévères que “Internet est une composante de la liberté d’expression et de consommation”, “En droit français c’est la présomption d’innocence qui prime”, “Le rôle de la Haute autorité (Hadopi) est d’avertir la téléchargeur qu’il a été repéré, mais pas de le sanctionner”…

Hadopi est morte. Sa lapidation est à suivre en direct grâce au twitter d’un journaliste du Monde, Philippe Le Coeur.

Powered by Drupal - Design by artinet