2009-07-28 - La nouvelle bourde de Lefebvre

Portrait de tousdesmoutons

Le porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre, qui avait évoqué lundi, devant des journalistes, un "accident cardiaque" à propos du malaise de Nicolas Sarkozy, a publié dans la foulée une mise au point, assurant qu'il parlait en élargissant le terme "à tous les Français".

Lundi matin, comme on lui demandait à l'occasion du point de presse de l'UMP s'il s'agissait d'une "alerte" pour la santé du président, M. Lefebvre avait répondu: "si personne ne considère qu'un accident cardiaque est une alerte, qu'est-ce qui peut être une alerte ?".

"Et donc je crois", a-t-il poursuivi, "qu'il faut évidemment que le président de la République fasse ce que font d'ailleurs tous les citoyens quand ils vivent une alerte de ce type, et trouve le moyen de prendre du repos, parce qu'il se trouve que ça intervient à un moment où il va pouvoir le faire plus facilement qu'à d'autres" juste avant ses vacances.

Dans son dernier bulletin de santé, l'Elysée a fait état d'un "malaise lipothymique d'effort" sans cause, ni conséquence cardiologique.

En début d'après-midi, M. Lefebvre publiait une mise au point: "à la question d'un journaliste évoquant le malaise du président de la République, j'ai évoqué la nécessité pour tout citoyen de tenir compte d'une telle alerte, et de prendre du repos", a-t-il écrit dans un communiqué. "C'est à cette occasion que j'ai employé le terme cardiaque en l'élargissant à tous les Français".

"Je n'entends pas, évidemment, me substituer aux médecins qui, à la suite des examens effectués, ont constaté que les qualificatifs de vagal ou cardiaque, pour définir un tel malaise, n'étaient pas appropriés, d'autant qu'ils n'ont diagnostiqué ni cause, ni conséquence cardiaque dans cet accident", a-t-il ajouté.

Powered by Drupal - Design by artinet